Financement des armes nucléaires: poids des dépenses publiques et rôle des banques françaises


 Atelier autogéré

Le gouvernement français a décidé de consacrer 19,7 milliards d ’euros d’ici 2019 pour moderniser son arsenal nucléaire. Des dépenses publiques qui pèsent lourd et dont il serait possible de se passer en ces temps de crise financière. Les armes nucléaires sont les armes les plus destructrices et inhumaines créées. Et pourtant, elles sont financées par des banques qui prêtent des fonds aux entreprises d’armements. Il est fondamental que chaque citoyen soit pleinement informé des activités de sa banque. Il existe des actions possible de « désinvestissement des armes de destruction massive », comme l’ont montré les fonds Norvégiens et Suisse. Quel est le rôle de votre banque dans la dissuasion française et la possible destruction de l’humanité ?

L’atelier permettra dans un premier temps de faire le point sur les armes nucléaires et leurs coûts. Une deuxième partie aura pour objet d’informer sur le détail des établissements financiers français (en s’appuyant sur le rapport Don’t bank on the bomb) qui ont investi dans l’industrie des armes nucléaires ces dernières années. Il sera mis en avant la politique sectorielle pratiquée par la BNP et la Société générale, qui se disent opposées aux armes de destruction massive, tout en acceptant de financer des entreprises qui les produisent pour le compte de pays membres de l’OTAN. Ensuite nous débattrons des actions communes possibles pour obtenir leur élimination.

Intervenant⋅e⋅s

  • Patrice Bouveret
  • Silene Theobald.

En savoir plus

À propos d’ICAN France

Le collectif ICAN France est le relais national de la Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires (ICAN). Cette campagne, lancée en 2007 regroupe plus de 400 ONG de divers domaines (santé, urgence, développement, droits humains, environnement, etc.) dans 95 pays. Elle appelle les États, les organisations internationales, les organisations et autres acteurs de la société civile à reconnaître que toute utilisation d’armes nucléaires aurait des conséquences humanitaires et environnementales catastrophiques. Pour cette raison, elle vise à mobiliser les citoyens pour faire pression sur leurs gouvernements afin de commencer des négociations sur un traité d’interdiction des armes nucléaires.

Plus de détails sur : icanfrance.org/