Libéralisation du commerce et de l’investissement : quelles négociations, quelles résistances ?

 Résistances au libre-échange et multinationales
 Atelier
 Mercredi 9h30 - 12h

Les négociations à l’OMC s ’étant enlisées au cours des années 2000, l’établissement d’accords de libre échange (ALE) bilatéraux ou plurilatéraux est dorénavant le vecteur des forces néo-libérales (transnationales et politiques sous influence), dans un contexte de critiques et de résistances croissantes, notamment face au volet “investissement” de ces négociations qui dote les entreprises des moyens d’imposer leurs volontés.
L’atelier s’efforcera de faire le point de l’avancée de ces projets en explicitant leur cohérence d’ensemble : TAFTA (entre USA et UE) et son marchepied CETA (entre Canada et UE), TPP (engageant une douzaine de pays des cotes du Pacifique), TiSA (spécifique aux services avec la plupart des pays du Nord), EGA (spécifiques à la production de services et de biens « verts »), les projets d’ALE de l’UE avec l’Extrême Orient (Chine, Japon, …), accords de partenariats économiques (APE) avec les pays ACP (Afrique, Caraïbe, Pacifique).

Enfin l’atelier fera le point sur les luttes qui s’y opposent et les axes prioritaires d’action à cultiver dans les prochains mois.

Intervenant⋅e⋅s

  • Hélène Cabioc’h
  • Amélie Cannone (AITEC)
  • Frédéric Viale